Voyages

    Partir seule en voyage

    Hello à tous ! J’espère que votre semaine s’est bien passée ! Je ne sais pas si vous avez remarqué mais en ce moment j’arrive à publier un article par semaine, une grande première pour moi ahah ! Et en plus ce sont des articles qui me tiennent pas mal à coeur. Comme vous l’avez peut-être noté, j’ai décidé de plus développer le côté voyage sur le blog car c’est un des gros changements de ma vie. Je n’étais jamais beaucoup partie auparavant jusqu’à ce que je décide que cela devait changer. Même si j’en avais l’occasion avant il y avait toujours quelque chose pour me retenir, alors qu’en réalité tout se décide dans la tête et finalement ça ne devait sûrement juste pas être le bon moment. Ma vie a prit un tournant quand j’ai décidé de partir traverser les Etats-Unis au mois de mai dernier. Ce voyage je ne l’ai pas entièrement fait seule. Je suis partie de Bordeaux jusqu’à Los Angeles toute seule où j’ai passé quelques jours sur place là-bas avant de retrouver mon ami à Santa Barbara et je suis repartie seule de New-York jusqu’à Bordeaux. En détail je suis partie seule de Bordeaux jusqu’à Paris pour ensuite m’envoler à Los Angeles pour 4 jours avant de monter à Santa Barbara, à LA j’ai dormi dans un appartement occupé par 3 autres jeunes que je ne connaissais pas et qui habitent et vivent là-bas. Ensuite ce mois-ci je suis partie quelques jours seule à Berlin, là-bas j’ai loué une chambre airbnb chez l’habitant dans le quartier de Neukölm. J’ai cru comprendre que ce sujet intrigue pas mal, en effet souvent c’est à plusieurs avec son chéri ou ses amis que l’on part en voyage mais rarement vraiment seul, il faut l’avouer cela fait peur. Du coup j’avais envie de partager un peu plus en détails ces différentes expériences qui m’ont fait grandir et m’ont pas mal appris sur moi. Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage 

    Moi à Brooklyn devant Manathan et le coucher du soleil lors de notre road trip depuis Los Angeles jusqu'à New-York.

    Mon expérience :

    Bizarrement j’ai toujours eu envie de voyager seule, surtout ces derniers temps. Enfin plus qu’une envie j’en ressentais le besoin. Vous savez cette chose qui vous fait peur mais que vous vous dite « un jour je le ferais » et à vrai dire jamais je n’aurais oser le faire si j’avais vraiment eu le choix. Le fait est que mon copain ne pouvait pas avoir de vacances quand j’en avais, et personne de mon entourage non plus. Pourtant j’avais cette envie, j’avais l’argent, le temps, rien pour m’en empêcher… Alors c’était soit j’attendais encore avant de me décider à partir avec quelqu’un, soit je sautais le pas et tant pis je partais seule. Et sincèrement je sentais que c’était le moment, que c’était maintenant. Ca faisait deux ans que je travaillais comme une malade sans avoir pris de vacances, sans être sortie de la France et maintenant que j’en avais la possibilité je savais que je ne pouvais pas passer à côté de cela. Et je ne regrette absolument pas. J’ai vécu des moments absolument inoubliable et j’ai appris sur moi plus que toutes ces dernières années.

    Mais je tiens quand même à être honnête et à partager avec vous que cela n’a pas été non plus que des moments de joie et de plaisir. Il y a eu aussi des moments de peur (surtout pour quelqu’un qui n’est jamais vraiment partie loin de chez elle) et des moments où j’étais complètement pommée. Beaucoup de personnes me disent, « waho c’est courageux d’être partie seule« , ou « t’as dû tellement apprécier de te retrouver et pouvoir faire ce que tu voulais quand tu voulais« , alors oui c’est du courage et oui c’était vraiment bien, mais il ne faut pas croire que ce n’est que ça. C’est aussi se retrouver complètement seul face à soi-même, dans les moments qu’on aurait envie de partager, ou de parler pour raconter quelque chose à quelqu’un, ou dans les moments où on aimerait bien être conseillé sur certaines choses, dans les moments où tu aurais envie de sortir pour t’amuser et où tu n’oses pas car justement tu es seule. Mais cela fait partie de cette grande aventure et il faut aussi savoir l’accepter pour mieux l’appréhender.

    Je compare ça au sport. Le sport est à la fois source de « peur/souffrance » et de plaisir. On sait que pour s’améliorer il faut se fixer des objectifs et passer par des moments qui ne seront pas forcément plaisants, des moments de doutes, de tensions… et bien partir seul c’est la même chose. J’ai beaucoup été couvée par ma mère malgré moi jusqu’à mes 20 ans. Interdiction de sortir, de voir des garçons, d’aller en boite, de boire, d’avoir trop d’amis etc. Et jusqu’à aujourd’hui je vivais assez mal le fait de me retrouver seule, de suite je me met à penser à énormément de choses, bonnes ou mauvaises, mais mon cerveau n’arrête pas. Je pense au passé, je remets en question beaucoup de choses qui n’ont pas lieu d’être, enfin bref je supportais mal cela et je savais que j’avais un travail à faire sur moi pour gagner en autonomie, avoir conscience de ce que je suis capable de faire, avoir conscience que je suis capable d’échanger avec des gens que je ne connais pas, qui ne parlent même pas ma langue, de me débrouiller dans une ville que je ne connais pas etc. Je savais que ça serait dur et que je ne me sentirai peut être pas bien, mais c’est comme ça que l’on apprend et que l’on s’améliore. Je ne souhaite pas rester la même version de moi-même tout ma vie, je veux évoluer, je veux m’ouvrir au monde et aux autres, savoir ce dont je suis réellement capable et me surprendre encore chaque jour, comme avec le sport. Le voyage te fait t’améliorer et grandir, te sentir capable et unique.

    Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage 

    A los Angeles devant des fleurs qu'il y avait partout dans la ville, lors de mon premier jour de voyage seule.

    Moi à Los Angeles devant la guirlande Venice, le premier jour de mon arrivée seule dans la ville.

    Ce qui peut te retenir de partir seule (et qui ne devrait pas) :

    Quand t’es une fille et que tu pars seule, beaucoup de personnes vont être là pour te dire que c’est dangereux, qu’il vaut mieux être accompagnée, qu’on risque de t’embêter etc. Alors soyons honnête c’est pas comme si ces choses ne se passaient pas déjà au coin de ta rue hein. Alors je ne parle pas pour les pays plus dangereux que les autres, mais pour ceux comme la France, je pense qu’il n’y a pas plus de risques. C’est comme quand tu vas sortir dans ta ville pour aller faire les magasins toute seule ou boire un café toute seule, ce n’est pas parce-que c’est dans un autre pays que d’un seul coup cela devient plus dangereux ou plus risqué. Du moment que tu restes prudent, que tu ne fais pas confiance au premier venu, que tu ne t’amuses pas à poser ton porte-feuilles ou ton passeport partout sans y faire attention, il n’y aucune raison qu’il t’arrive plus de malheurs qu’en France. Et vraiment je n’ai eu aucune peur seule de ce côté là, pas plus que ce que je pourrais avoir ici. Donc pour moi ça c’est quelque chose à ne pas écouter car c’est un argument complètement exagéré pour persuader quelqu’un ou pour se persuader soi-même de ne pas partir.

    J’ai la chance d’avoir un compagnon qui m’encourage dans tout ce que je fais et qui m’a encouragé à faire ces voyages, même si c’était sans lui pour des raisons professionnelles. Mais je sais que beaucoup auraient tendance à ne pas vouloir que leur moitié les laisse à la maison pendant qu’elle part à l’autre bout du monde, personnellement je trouve cela hyper égoïste d’empêcher quelqu’un de réaliser ses envies. Nous avons décidé de vouloir le meilleur pour l’autre et de savoir laisser l’autre écouter ses besoins lorsque c’est nécessaire, et je pense que ça aussi c’est super important. Je l’aurai assez mal vécu si un de mes proches m’avaient empêché de partir (même si je l’aurais fait quand même), mais il est important de s’entourer de personnes qui vous veulent du bien et vous encouragent dans ce qu’elles savent être bien pour vous. Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage Partir seule en voyage 

    Ce qui peut te retenir aussi c’est peut-être juste ton appréhension de te retrouver seul avec toi-même. Sans revenir sur ce que j’ai dit avant et le fait que oui il y aura des bons et des mauvais moments, d’après moi en voyageant seul tu apprends plus sur toi en quelques semaines que tu n’en as appris en plusieurs années. C’est en sortant de ton confort, en allant affronter tes craintes et l’inconnu que tu découvres vraiment l’essentiel, que tu comprends tes réactions, que tu passes au dessus de ce dont tu pensais insurmontables. Alors j’ai toujours peur de l’avion, toujours peur de me perdre dans une ville, genre que mon portable me lâche et que je sois dans un coin que je ne connais absolument pas, que je n’arrive pas à échanger avec les gens, que je ne puisse pas téléphoner, que la nuit tombe et que je me retrouve seule et perdue (oui oui j’ai vraiment eu peur de ça ahah). Et finalement rien de tout cela ne s’est passé, c’était plus des peurs dont je me persuadée dans ma tête que quelque chose de vraiment réel et possible.

    Moi dans le centre ville de Berlin où je suis partie en voyage seule pendant quelques jours.

    L’avantage : tu te fais des amis très vite.

    Le très grand avantage de partir seul c’est que tu te fais des amis hyper vite. Je ne suis pas la personne la plus bavarde ni celle qui va facilement vers les autres malheureusement. J’ai plus tendance à attendre que les autres viennent vers moi et qu’ils commencent en premier à me parler. Mais quand tu voyages seul, t’es obligé de faire sauter ces barrières et d’aller toi vers les autres. Que ça soit au départ pour demander ton chemin, ou l’heure, ou une explication sur quelque chose. Toutes les rencontres que tu feras en voyage seront décuplées, je m’explique : j’ai rencontré 3 filles à Los Angeles avec qui j’ai passé 3 jours, et pourtant au moment de les quitter j’avais l’impression que je les connaissais depuis des mois. J’avais en 3 jours accumulés tellement de souvenirs avec elles, tellement de moments forts, des pleurs, des rires, des migraines, des découvertes, que ça me déchirait vraiment le coeur de devoir les quitter. Quand tu te retrouves loin de chez toi, de tes habitudes et tes repères, avec des gens que tu ne connais pas, tes émotions sont complètement décuplées mais je dirai dans le bon sens.

    En réalité, je crois que je me suis faite des amis dix mille fois plus vite là-bas qu’en France, d’un seul coup je me retrouvais avec une bande de potes que je n’ai même pas ici. Et je sais que cela a pu arriver car j’étais seule et que je me suis ouverte aux autres pour pouvoir m’intégrer à leur groupe, ce que je n’aurais jamais oser faire à Bordeaux. Et c’est comme ça la vie, rencontrer des gens à l’autre bout du monde, échanger, rire malgré la barrière de la langue, vivre des choses inoubliables avec des personnes que vous ne connaissiez même pas 24h avant.

    Moi et mes amis lors de ma première soirée à Los Angeles quand je suis partie aux Etats-Unis seule.

     

    Pour terminer je vous conseille cette vidéo Génération Tour du Monde. Même si ce n’est pas dans vos plans ou vos envies de faire un tour du monde je peux vous dire que ce petit film d’1h fait réellement réfléchir, que ça soit sur le voyage, sur la vie, sur le fait partir seul. Les paysages sont extraordinaires et les témoignages hyper touchants. Je peux vous dire qu’après avoir vu cette vidéo j’ai direct été voir le prix des billets d’avion pour repartir ahah.
    Enfin bref, j’espère que cet article un peu plus personnel vous aura plu. Surtout si vous avez des questions ou envie de partager votre expérience, vos doutes, vos envies, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour que nous puissions échanger tous ensemble 🙂 !

    « La vie mettra des pierres sur ton chemin, à toi de décider si tu en fais un mur ou un pont. »

    Moi devant le Grand Canyon aux Etats-Unis, lors de notre road trip depuis Los Angeles jusqu'à New-York.